MENS 15 - Pseudo-hormones: la fertilité en danger

Download

Des études épidémiologiques indiquent une augmentation des cancers du sein, de l'utérus, des testicules et de la prostate. D'autres études révèlent une baisse progressive de la concentration et de la qualité du sperme.

Dans la nature, une baisse de la fertilité et une féminisation des animaux mâles ont été constatées chez certaines espèces de reptiles, d'oiseaux et de poissons. Une hypothèse a récemment été émise selon laquelle toutes ces manifestations auraient une cause commune liée à l'environnement. Le rôle des substances appelées pseudo-oestrogènes a dès lors été souligné. Les oestrogènes qui sont sécrétés par l'organisme de l'être humain et celui de la plupart des espèces animales des deux sexes jouent un rôle essentiel dans la reproduction.

Les déséquilibres hormonaux, provoqués probablement par l'exposition de l'être humain ou de l'animal à une action oestrogénique excessive pourraient donc théoriquement constituer un facteur de risque pour les perturbations diverses dans la reproduction. L'hypothèse d'une cause oestrogénique semble donc logique.

Retouner à la liste