MENS 17 - La montée en puissance de l'allergie

Download

Eternuements, écoulement nasal, larmoiement, gorge douloureuse, suffocation, respiration sifflante, expectoration de glaires, réactions cutanées étranges, démangeaisons, etc. Plus d'une personne sur cinq souffre actuellement de l'une ou l'autre forme d'allergie. Les études révèlent que le nombre des enfants et adultes allergiques ne cesse d'augmenter. Les avis sont partagés sur la cause de la montée en puissance de l'allergie au cours de ces trente dernières années. Bien entendu, nombreux sont ceux qui incriminent la pollution croissante de l'environnement.

Les personnes allergiques réagissent à des facteurs environnementaux tout à fait inoffensifs comme le pollen des arbres, des graminées ou des herbacées, les substances alimentaires, les médicaments, les animaux domestiques, les acariens domestiques, les piqûres de guêpe ou d'abeille ou le latex. Les substances responsables des crises d'allergie sont nommées allergènes. Ces derniers déclenchent une véritable cascade de réactions biochimiques qui débouche finalement sur les troubles allergiques. Les mécanismes biologiques qui jouent un rôle dans l'apparition d'une allergie ont déjà été en grande partie élucidés.

Il est toutefois difficile de prédire comment et quand une personne va développer une allergie. Ceci dépend tant de sa prédisposition génétique que d'un certain nombre de facteurs environnementaux. Une personne aura plus de chances de développer une allergie si elle est née dans une famille dite " atopique ", autrement dit, elle est prédisposée génétiquement. Mais ce n'est pas tout. Un individu ne devient allergique à une substance donnée qu'après une exposition intensive et prolongée à cette substance. A cet égard, les premiers mois de la vie sont d'une importance primordiale. Il est par exemple démontré que les enfants atopiques nés pendant la saison du pollen, courent un risque plus élevé de développer un rhume des foins.

A l'heure actuelle, on ne dispose encore que de maigres données sur l'influence des facteurs environnementaux. Trop souvent, l'attention est portée uniquement sur le "macromilieu" comprenant, entre autres, la pollution atmosphérique. Toutefois, l'individu peut lui-même exercer une influence sur des facteurs importants dans le " micromilieu" (fumée, animaux domestiques, etc). Nous pouvons donc en conclure que plusieurs coupables sont responsables de l'augmentation des allergies et que les discours simplistes ne sont pas de mise ici.

Retouner à la liste