MENS 31 - Illusions à vendre

Download

Pique-cerveaux et tue-cervelles

Fumer un joint, prendre un exta, se faire une sniffette ou piquouze..

Herbe, shit, hash ou space cake...

High, stoned, cold turkey...

Nous connaissons tous ces termes. Les termes implacables du langage de la drogue. Les uns sont plus "cool" que d'autres. Mais connaissons-nous vraiment les drogues? Ont-elles toutes les mêmes effets sur l'organisme? Un somnifère en-traîne-t-il une plus grande dépendance qu'une cigarette?

En dépit des nombreuses zones d'ombre planant encore sur le sujet, chacun sera un jour ou l'autre confronté aux drogues au cours de son existence: jeune ou moins jeune, homme ou femme, riche ou plus démuni. Surtout lorsqu'on sait que le terme drogue désigne le large éventail de substances ayant une incidence sur notre cerveau, les sentiments, la perception et la conscience. Plusieurs de ces substances sont en effet entrées dans les murs de notre société. Pensez au café, au tabac, à l'alcool et aux médicaments. Et dans la culture des jeunes, le petit joint semble monnaie courante.

Dans notre société, il est encore malheureusement difficile d'en parler ouvertement. Pourquoi? Parce que nous évoluons à la frontière entre ce qui est légal et ce qui ne l'est pas? Parce que ce n'est finalement pas si important? Ou parce que nous en avons peur? Peur de l'inconnu. Hélas, car la crainte ne laisse que peu de place au raisonnement rationnel. Du pain béni pour les réactions de panique. Parler des drogues et de l’assuétude de manière saine n'a de sens que si vous êtes suffisamment informé. D'où un numéro de MENS consacré aux drogues.

"Illusions à vendre" est un dossier consacré aux substances "à la mode". Un aperçu objectif, et non un mode d'emploi. Nous traitons de manière plus approfondie du phénomène de l'assuétude, même s'il est plus opportun de lui préférer le terme de dépendance. Nous fournissons un aperçu des moyens consommés de nos jours. Nous analysons l'ampleur de la problématique et examinons ce que peuvent faire les écoles, enseignants, parents et jeunes pour ne pas se laisser submerger...

Retouner à la liste